📖 150 premiers mots "Le métier d'homme" A. Jollien N°2 Avant-propos

Trouvez les 150 premiers mots de l' Avant-propos de l'essai "Le métier d'homme" par Alexandre Jollien. Avant-propos écrit également par Alexandre Jollien, philosophe et écrivain suisse. Livre publié aux Editions du Seuil (mon édition est en format poche)
Trois quiz sont disponibles sur cet essai. Le quiz N°1 porte sur la préface, écrite par Michel Onfray. Le second,celui-ci, sur l'Avant-propos et enfin le quiz N°3 commence au premier chapitre
"On ne naît pas homme, on le devient." [Erasme] (Sous titre de l'avant-propos, qui revient dans le texte également)
Créé par Labeillenovice
Évaluation:
Dernière actualisation : 8 février 2022
Première soumission8 février 2022
Nombre de tentatives8
Score moyen48,0%
Signaler ce quizSignaler
15:00
Le métier d'homme - Avant-propos
0
 / 150 trouvés
Ce quiz a été mis en pause. Vous avez .
Résultats
Votre score est de / = %
Il bat ou égale % des joueurs ont aussi obtenu 100%
Le résultat moyen est
Votre meilleur score est de
Votre temps le plus rapide est
Continuez à faire défiler vers le bas pour obtenir les réponses et plus de stats ...
Mots
J'
aimerais
unir
ma
voix,
mes
interrogations
à
celles
de
l'
auteur
de
l'
'Éloge
de
la
folie',
prospecter
à
tâtons
et
rendre
visite -
sans
Mots
souci
d'
exhaustivité
et
au
gré
des
besoins -
aux
philosophes
qui
nous
ont
précédés
pour
leur
emprunter
çà
et
des
outils.
Pourquoi ?
L'
exigence
Mots
du
quotidien
oblige
à
tout
mettre
en
œuvre
pour
risquer
la
singularité,
assumer
une
place
dans
le
monde,
sauver
sa
peau.
Risible
projet ?
Folie
prétentieuse ?
Mots
Peut-
être.
Ma
condition
me
porte
cependant
à
m'
armer.
Revers
du
sort,
échecs,
difficultés
avec
lesquelles
on
va
bâtir
une
vie,
tout
invite
à
Mots
relever
le
défi
implacable :
'on
ne
naît
pas
homme,
on
le
devient...'
Je
suis
handicapé.
Démarche
chaloupée,
voix
hésitante ;
jusque
dans
mes
gestes
les
plus
Mots
infimes,
mouvements
abrupts
de
chef
d'
orchestre
drôle
et
sans
rythme :
voilà
le
portrait
de
l'
infirme.
Dans
cette
quête,
l'
expérience
de
la
marginalité ...
Pas de commentaires