Paroles - Sublime de Disiz

Retrouves les paroles de la chanson "Sublime" de Disiz
Créé par musiquequizz
Évaluation:
Dernière actualisation : 25 octobre 2023
Vous n'avez pas encore tenté ce quiz.
Première soumission25 octobre 2023
Nombre de tentatives72
Score moyen77,0%
Signaler ce quizSignaler
15:00
Entrez votre réponse ici
0
 / 257 trouvés
Ce quiz a été mis en pause. Vous avez .
Résultats
Votre score est de / = %
Il bat ou égale % des joueurs ont aussi obtenu 100%
Le résultat moyen est
Votre meilleur score est de
Votre temps le plus rapide est
Continuez à faire défiler vers le bas pour obtenir les réponses et plus de stats ...
Paroles
On
avait
dit
le
pire,
mais
aussi
le
meilleur
Maintenant
tu
soupires,
y'a
moins
de
meilleur
Toutes
nos
habitudes,
ces
mouvements
d'humeur
Tous
ces
petits
calculs,
Toutes
ces
petites
peurs
Ces
coups
dans
le
dos,
ces
choses
cachées
Du
coup,
c'est
moins
beau
et
t'es
parti
fâchée
Parce
que
j'ai
changé,
tu
veux
me
punir
J'vais
pas
me
venger,
j'veux
juste
me
souvenir
Qu'on
était
Paroles
sublimes,
sublimes
Beaux,
vrais
ou
forts,
on
était
sublimes
Je
t'en
supplie,
je
t'en
supplie
Retiens
le
beau,
le
vrai,
le
sublime
Les
gens
qui
t'aiment
pas
te
feront
payer
Le
courage
d'être
toi,
ou
celui
d'essayer
Avec
perte
et
fracas,
j'ai
tout
changer
Je
suis
devenu
moi
car
j'étais
en
danger
La
folie
aux
trousses
La
tristesse,
ça
rend
fort
Mon
coeur
Paroles
crie
fort
Je
veux
du
sublime,
du
sublime
Du
beau,
du
vrai,
du
pur,
du
sublime
Je
t'en
supplie,
j't'en
supplie
Retiens
le
beau,
le
vrai,
le
sublime
Loin
du
mensonge,
loin
du
mesquin
Derrière
mes
ombres,
j'essaye
de
faire
bien
Je
le
jure,
je
le
jure,
sur
c'que
j'ai
de
plus
cher
Sur
c'qu'on
a
de
plus
vrai,
un
enfant
ou
une
mère
Paroles
Aujourd'hui,
je
suis
prêt,
pour
le
sublime,
le
sublime
J'aime
quand
le
ciel
est
mauve,
le
soir
Et
s'accorde
avec
ma
peine
pastel ?
J'ai
tout
un
tas
de
causes
en
moi
Mais
je
n'ai
aucune
excuse
pour
elle
Je
voulais
du
sublime,
du
sublime
Du
beau,
du
vrai,
du
pur,
du
sublime
Je
t'en
supplie,
j't'en
supplie
Retiens
le
beau,
le
vrai,
le
sublime
Pas de commentaires