thumbnail

Julien Clerc en chansons # 17

Retrouvez les titres à l'aide des paroles.
Créé par ulysse19
Évaluation:
Dernière actualisation : 11 juillet 2021
Première soumission11 juillet 2021
Nombre de tentatives106
Score moyen36,4%
Signaler ce quizSignaler
6:00
Entrez votre réponse ici
0
 / 22 trouvés
Ce quiz a été mis en pause. Vous avez .
Résultats
Votre score est de / = %
Il bat ou égale % des joueurs ont aussi obtenu 100%
Le résultat moyen est
Votre meilleur score est de
Votre temps le plus rapide est
Continuez à faire défiler vers le bas pour obtenir les réponses et plus de stats ...
Paroles
Chansons
Je le sais
Sa façon d'être à moi parfois
Vous déplaît
Autour d'elle et moi le silence se fait
Mais elle est
Ma préférence
Quelquefois si douces
Quand la vie me touche
Comme nous tous
Alors si douces
Femmes ... je vous aime
Quand Tony est entré dans le snack-bar
Il devait être au moins minuit moins le quart
Lili voulait aller danser
J'n'étais encore qu'un teenager
Qu'j'suis parti vivre ma vie en outsider
Mon père voulait me ret'nir
Tout c'qu'il a trouvé à m'dire
Coeur de rocker
La grande ville Mange la ville
La grande vie Mange la vie
Marie si belle Marie vaisselle
Marie chandelle Plume d'hirondelle
Si on chantait
Descendez ça c'est défendu, mater chez les gens
Elle crie mais bien entendu y'a jamais d'agent
Melissa
Elle a l'air tout droit sortie
D'un roman de Chandler
L'autre jour je l'ai suivie
Mais ça n'a pas eu l'air d'lui plaire
La fille aux bas nylon
______________ s'endort près de la mer et ne connait pas l'été de la mer
______________ est une frontière entre mer et terre le désert et la vie
La Californie
On a toujours
Un bateau dans le cœur
Un avion qui s'envole
Pour ailleurs
Partir
Les gens d'ici ne sont pas plus grands
Plus fiers ou plus beaux
Seulement, ils sont d'ici, les gens d'ici
Comme cette mélodie
This melody
Laisse-moi devenir ton amant
Seul montagnard de tes Monts Blancs
Ho ho, de tous tes Monts Blancs
Hélène
Et si j't'agace, si j'suis trop nul
Je deviendrai tout pâle, tout muet, tout p'tit
Pour que tu m'oublies
Fais-moi une place
Et c'est comme une tourterelle
Qui s'éloigne à tir d'aile
En emportant le duvet qui était ton lit un beau matin
Ce n'est rien
Je saurais dire tant de ces choses
Tant de ces mots qu'elle ne dit pas
De sa voix douce à en frémir
Si j'étais elle
Elle est pas donnée à tout le monde
La chance de s'aimer pour la vie
Dix ans, dix mois, dix secondes
Et nous voici
Double enfance
Quand je vois les motos sauvages
Qui traversent nos villages
Venues de Californie
De Flandres ou bien de Paris
La cavalerie
"À quoi sert une chanson si elle est désarmée?"
Me disaient des chiliens, bras ouverts, poings serrés
Comme une langue ancienne
Qu'on voudrait massacrer
Utile
Vous me voyez
Maillot rayé, la voix soumise
En gondolier
Pagayant pour une cerise
Pour un baiser
Elle voulait qu'on l'appelle Venise
Ne me demandez pas
D'où je viens qui je suis
Quand on est musicien
On est Jamaïcain
Quand je joue
Je t'en prie sèche tes joues
Ne pleure pas
Hey! Hey! Hey!
Tu vas faire monter la Seine
Arrête-toi
Niagara
Et voler c’est pas beau
D’mander la charité
C’est qué'qu’chose j’peux pas faire
Travailler c'est trop dur
On se guette
Traqués, à bout de souffle marchant
Pétrifiés dans nos manteaux d'hiver
Refoulés aux frontières du mensonge des nations qui crèvent
Laissons entrer le soleil
Pas de commentaires