Écrire, c’est inciser, c’est gratter

+2

« Je n’écris pas pour laisser quelque chose derrière moi... mais pour soulager ma souffrance... » disait Gao Xingjian (écrivain, dramaturge, metteur en scène et peintre né le 04 janvier 1940).

Mais quelle est l’origine de ce mot? C’est ce que m’a proposé de vous faire découvrir l’utilisateur de Jetpunk Malkiboy.

Le mot « écrire » a pour signification première « tracer des signes d'écriture, un ensemble organisé de ces signes ». Ce verbe signifie aussi « consigner, noter par écrit » ou alors « rédiger, composer » ou encore « exprimer par l’écriture ».

Les lecteurs qui, ont jadis fait du latin grec, ou qui en font actuellement, vous savez que pour les grecs, le verbe « écrire » était: « γραφεĩν (grapheîn) » ce qui a donné notre terme français « graphie » qui est la « manière dont un mot est écrit ».

Ce verbe proviendrait du latin « scribo, is, ere, scripsi, scriptum » et veut dire, en premier sens: « tracer, marquer avec le style (équivaut à la calligraphie si besoin est de mettre un synonyme), écrire ». On peut dire que cette traduction tombe bien. Ce verbe latin provient du « scrupus, i » qui est une petite pierre pointue dont on se servait pour rayer la pierre, le bois ou la cire. Or qui dit rayer peut vouloir dire tracer des motifs et les motifs alignés d’une certaine manière peuvent ou veulent dire des choses. Nous pouvons dire que les motifs sont une écriture (ce qui en soit est vrai car les premières écritures étaient des dessins).

Si nous remontons encore plus loin dans le temps, l’origine du verbe latin « scribere » est la racine « sker » dans la langue indo-européenne. Ce terme signifiait (cette langue étant morte) « gratter, inciser ». Et selon les linguistes, le terme « sker » proviendrait lui même du terme indo-européen « ker » qui signifie « couper » mais dans le cadre de la viande. La traduction « inciser » est en fait due à la matière des premiers supports d’écriture que sont la pierre et le bois. Nous retrouvons la racine « sker » dans de nombreux mots par exemple dans le terme grec « skariphos » qui est le stylet qui permet d’écrire, ou alors dans le terme français « scarifier, scarification » qui est une incision superficielle ou encore, dans le mot « score » qui provient du scandinave « skor » qui signifie « entaille, marque, incision sur un bâton ». Il a donc donné le mot « scribere » avec le même radical: « scri- ». Ce radical se retrouve aussi dans le verbe écrire en ancien français qui est « escrivre » devenu « escrire » qui a donné notre verbe. Ainsi, d’après l’explication des linguistes, le mot « écrire » proviendrait du terme « gratter ». Cela n’est pas si inexplicable, ni si impensable car comme nous l’avons vu, historiquement parlant, les premiers supports à l’écriture devaient être gravés et incisés afin de « marquer ». De plus, lors de l’utilisation des plumes ou actuellement des stylos, lors des évaluations, nous pouvons entendre les surveillants dire, lors d’examens par exemple, « le grattement des plumes sur le papier, qu’elle douce berceuse ».

Ainsi, comme nous avons pu le constater, le verbe « écrire » vient du terme « gratter, inciser ».

En espérant vous avoir appris quelque chose, bonne fin de journée.

Sources:

Les définitions sont celles disponibles sur Internet

Sites utilisés:

http://classes.bnf.fr/ecritures/classes/support/03.htm

https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/etymologie-ecrire

http://boileau.pro/blog/ecrire-cest-gratter/


Les termes latin sont disponibles sur le Gaffiot en ligne: https://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php (c’est le lien de la page d’accueil)

+3
Niveau 3
17 fév 2021
I really like these etimolgy blogs!